2 nouveaux réacteurs nucléaires à Belleville ? EDF déploie ses armes de persuasion

20/11/2020 14:11

Diverses informations convergentes sont arrivées jusqu'à nos oreilles : EDF déploierait des moyens, plus ou moins habiles, pour préparer les élus à accepter la construction de deux nouveaux réacteurs nucléaires à l'intérieur du périmètre actuel de la centrale de Belleville/Loire.

Le 25 septembre dernier, avait lieu une réunion de quarante élus environ, issus de la Communauté de Communes Pays Fort-Sancerrois-Val de Loire dans le cadre de l'élaboration du Plan Local d'Urbanisme Intercommunal (PLUI). Lors du déjeuner dans un restaurant de Sury-près-Léré, le directeur de la centrale de Belleville serait intervenu pour vanter les mérites de l'énergie « propre » que serait le nucléaire, pour déclarer « désastreux » le fait que la piscine d'entreposage de 10 000 tonnes de déchets nucléaires ne se soit pas implantée localement, et pour affirmer que, dans les années à venir, il faudrait que les élus acceptent l'idée qu’il y ait de nouveaux réacteurs, nouvelle génération, à Belleville.

Certains élus auraient vécu cette intervention comme une désagréable tentative de manipulation.

Par ailleurs, une seconde rumeur se répand : les maires de Belleville-sur-Loire et Sury-près-Léré seraient invités par la direction nationale d'EDF afin que Belleville puisse être le 4ème site choisi pour l'implantation de 2 EPR nouvelle génération. Si ces deux communes peuvent espérer une manne financière plus que substantielle suite à l'implantation de tels projets, les 65 autres communes du Périmètre Particulier d'Intervention seraient touchées en cas d'accident... pourquoi ne pas les inviter également !

Nous savons que la construction de 3 paires d'EPR est envisagée par EDF et que certains sites ont été évoqués : Penly (en Seine Maritime), Gravelines (Nord-Pas-de-Calais), Bugey (Ain), Tricastin (Drôme)... mais des oppositions s'y font déjà jour !

Le prototype de l'EPR de Flamanville est, de notoriété publique, un véritable fiasco industriel et économique.

Sa mise en route, prévue pour 2012, verra le jour dans le meilleur des cas en 2023 (11 ans de retard) et le coût de sa construction est passé de 3,4 milliards d'euros à au moins 19 milliards d’euros en 2019 (selon les estimations de la Cour des comptes présentées dans son rapport sur la filière EPR1). Ses homologues de Finlande (12 ans de retard, triplement du budget) et de Grande Bretagne... ne sont guère mieux lotis ! Quant à l'EPR chinois en fonctionnement, il a connu lui aussi un dépassement de coût (60% de plus que le budget initial) et de durée de construction (5 ans de retard) et il pourrait être affecté de certains défauts lui aussi 2 !

EDF a donc travaillé à un nouveau modèle (EPR2) plus simple et moins coûteux.

L'Autorité de Sûreté Nucléaire a cependant demandé à EDF de revoir sa copie notamment en matière de rupture des tuyauteries ( un minimum, non?), prise en compte des agressions et des systèmes de sûreté (sur lesquels on a rogné pour diminuer le coût)3.

La Cour des Comptes a étrillé ce projet4 car EDF – en fort déficit - n'est pas en mesure de le financer, d'où un rapport présenté récemment étudiant la participation de l'Etat, donc de l'argent public, allant de 30% à 100% en cas de surcoûts!5

EDF travaille aussi à la modélisation de « mini-réacteurs » : les SMR (Small Modular Reactors) qui pourraient être dispersés sur tous les territoires dont Belleville. Quand un EPR a une puissance de 1600 MW, les SMR ont entre 170 et 400 Mwh. Se pose alors le problème de gérer leur surveillance, la dissémination des combustibles et des déchets, et leur grande vulnérabilité à des attaques malveillantes... alors même qu'un rapport6 vient de pointer le crucial problème des déchets pour lesquels aucune solution satisfaisante n'existe à l'heure actuelle !

Enfin, comme par hasard, pour bien convaincre la population locale de l'inéluctabilité du recours au nucléaire, une enquête7 parue il y a quelques jours, nous fait la preuve de la dépendance absolue du département au nucléaire en matière d'emploi !!

Non, à l'heure où la première centrale nucléaire Biélorusse, inaugurée récemment, a dû être arrêtée au bout de 24 heures de fonctionnement suite à l'explosion de transformateurs, nous affirmons que l'énergie nucléaire, quoique faiblement carbonée (elle n'est pas la seule), n'est pas propre : elle produit des rejets multiples qui polluent notre air et notre eau, des déchets toxiques pour des durées excédant l'imaginable, et nous expose à des risques d'accidents ingérables.

Est-ce cela que nous voulons ? Ces projets non-aboutis ne seraient pas réalisés avant 10 à 15 ans, au mieux.

D'autres meilleures solutions au service de l'urgence climatique et de la création d'emplois8 existent déjà...

Un vrai débat citoyen doit s'engager et non des tractations en sous-main !

 

 

AGENDA - INFOS

Cyberaction

Pas de prolongation des vieux réacteurs de plus de 40 ans !

La cyberaction envoie un message à l'ASN à chacune de nos signatures!
En savoir plus et signer:
 
L'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) cherche actuellement à constituer un « panel citoyen » de riverains des centrales nucléaires pour « affiner sa stratégie post-accident ».
Dans le même temps elle consulte le public « sur les conditions de la poursuite de fonctionnement des réacteurs de 900 MWe au-delà de 40 ans ».
La seule stratégie acceptable est d’empêcher l’accident. Et les seules conditions qui garantissent qu’il n’arrivera pas est l’arrêt définitif de tous les réacteurs en activité, l’interdiction de mise en service de l’EPR de Flamanville et l’interdiction de construction de nouveaux réacteurs.
L’ASN doit faire ce travail de salubrité publique en commençant par décider l’arrêt définitif des réacteurs qui ont atteint 40 ans ou qui ne vont pas tarder à les atteindre : Bugey, Tricastin, Dampierre, Gravelines, Saint Laurent des Eaux, Blayais, Chinon, Cruas, etc.
La consultation du public se termine le 22 janvier 2021.
104 pages de commentaires sont accessibles !

-------------------------------

Pétition contre 2  EPR à Belleville-sur-Loire

"Pour des énergies véritablement propres": pétition mise en ligne le 17 décembre 2020 : ici

Proposée par le Collectif de Citoyens Voisins de Belleville sur Loire.
 
Suite à la réunion du PLUI de la Communauté de Communes du Sancerrois/Pays-Fort/Val-de-Loire nous demandons la révision de la politique énergétique, notamment autour la Centrale Nucléaire de Belleville.

Contrairement à ce qu'EDF tente de faire croire à nos élus l'énergie nucléaire n'est pas une énergie propre ni sans dangers.

Elle absorbe des finances colossales et génère des déchets ingérables.
Merci de signer et faire signer cette pétition et de la transmettre à vos élus.

-------------------------------

NON aux projets de nouvelles
installations nucléaires

Pétition

https://www.sortirdunucleaire.org/local/cache-gd2/2a/4c9eb4d1a9b5a6923e326702f3f05d.png?1573653145

Réacteurs EPR, usines polluantes...
Refusons de nouveaux projets nucléaires sur nos territoires, interpellons nos élus locaux !

Pétition adressée aux Maires de France, élus municipaux et présidents d’intercommunalités

-------------------------------

Séance reportée ultérieurement à cause du coronavirus

Samedi 25 avril 2020
Cinéma Eden - 17 h
COSNE SUR LOIRE

"TCHERNOBYL,
le monde d’après"

Ciné-rencontre animé par Yves LENOIR
coréalisateur du film.
 

-------------------------------

Pétition "Stop à l’achat des terres par EDF"

Paysans, citoyens, associations soucieuses de l’avenir des générations futures n’hésitez pas à signer, faire connaître et faire signer cette pétition :

https://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stopalachatdeterresparedf-2691.html

5 161 participations (mi-janvier 2020)

-------------------------------

Pas de polluants radioactifs dans notre eau potable !

Pétition de la CRIIRAD (Commission de Recherches et d'Information Indépendante sur la Radioactivité)

adressée à Mme Buzyn - Ministre de la Santé

 
Pour plus d'information,
 

-------------------------------

Portail dédié au projet Cigéo

-------------------------------

L’ASN a créé un nouveau portail de signalement pour les lanceurs d’alerte

2017 - 2018

La centrale nucléaire de Belleville sur Loire a fêté ses 30 ans !

14 octobre 2017 : L’unité de production n°1 fête ses 30 ans d’exploitation
6 juillet 2018 : L’unité de production n°2 fête ses 30 ans d’exploitation
 

Bon anniversaire à nous riverains de la centrale  !! ???

30 ans de fonctionnement de la centrale de Belleville, ce sont

 

- 30 ans de rejets gazeux radioactifs (Gaz rares, Tritium, Carbone 14, Iodes, autres produits de fission ou d'activation emetteurs bêta ou gamma) :

des milliards de milliards de becquerels...

 

- 30 ans de rejets liquides radioactifs (Tritium encore, iodes, autres radioéléments, Carbone) :

encore des milliards de milliards de becquerels !

 

- 30 ans de rejets de produits chimiques dans la Loire (Acide borique, Hydrazine, Morpholine, Phosphates, azote, détergents, Cuivre, Zinc) :

des dizaines de tonnes de produits chimiques !

 

- 30 ans de déchets de haute, moyenne et faible radioactivité : environ 28000 m3 !

entreposés en fûts, coques, casiers, big-bags, caissons et piscines !

 

L'ANCCLI (l’Association Nationale des Comités et Commissions Locales d’Information) s’est positionnée publiquement en faveur d’une extension des périmètres PPI de tous les CNPE à un rayon de 80 km.

Agissez avec l’ACRO pour que la France étende à 100 km la distribution d’iode stable

écrivez à votre préfet pour exiger de recevoir des comprimés d’iode pour vous et vos proches

 

  

Périmètres PPI de 2 km (en orange) 5 km (violet) et 20 km (vert) autour de la centrale de Belleville sur Loire

Ci-dessous : document officiel projet PPI 2018)

Ci-dessous : Périmètres de 20 et 80 km autour de la centrale de Belleville sur Loire (cliquer sur l'image pour agrandir)

  

 

Ci-dessous :  Ci-dessous : Périmètres du nouveau PPI Dampierre en Burly

Surveillance citoyenne des installations nucléaires

SCIN : un réseau d’informateurs afin de permettre une véritable circulation des informations relatives au fonctionnement des installations et afin de surveiller efficacement les exploitants délinquants.
 

-------------------------------

Suivez l'actualité des incidents dans les centrales nucléaires

Nucléaire : liste des incidents et accidents nucléaires

 

 

Contact

Sortir Du Nucléaire Berry-Giennois-Puisaye SDN Berry-Giennois-Puisaye
Siège social: 10, route de Cosne
18240 BOULLERET
06 64 33 91 29
06 62 84 13 88
sdn-berry.puisaye@orange.fr