Bienvenue sur notre site

Retrouvez tous les articles édités en utilisant la case blanche de recherche par mot, en haut et à droite de la page d'accueil (abréviations à éviter) et n'hésitez pas à nous contacter  !

Dans le menu "Actions/Actus" : nos actions locales et les articles d'actualité nucléaire.

Ci-dessous nos dernières actualités importantes

 

Prolonger les vieux réacteurs de 40 ans, dont ceux de Dampierre, de 10 années supplémentaires? Notre communiqué à la presse...

 

« Prolonger au-delà de 40 ans les dix plus vieux réacteurs nucléaires de la Loire,

n'est-ce pas déraisonnable ? »

EDF-SA prépare la prolongation de ses réacteurs nucléaires ayant dépassé 40 ans de fonctionnement.

L'Autorité de Sûreté Nucléaire a lancé le 3 décembre une consultation publique, qui durera jusqu'au 22 janvier1. Elle précise dans son texte de positionnement qu' « avait été retenu à leur conception une hypothèse de 40 années de fonctionnement ».
Sur la Loire, 10 vieux réacteurs sont concernés par cette intention de prolongation : 4 à Dampierre-en-Burly (45), 2 à St-Laurent-des-Eaux (41) et 4 à Chinon (37).

Il est éminemment regrettable que la plupart de nos concitoyens ne soient absolument pas informés de cette consultation et ne puissent prendre part à ces décisions qui engagent lourdement la sécurité des populations riveraines au sens large !
Si cette prolongation était actée, un certain nombre d'équipements seraient renouvelés, et de nouveaux aménagements créés pour répondre aux normes « post Fukushima ». Néanmoins, deux éléments absolument cruciaux pour la sûreté des installations, et les plus soumis à l'activité nucléaire, ne peuvent être changés: les cuves des réacteurs (là où se passe la réaction de fission nucléaire) et les enceintes de confinement qui sont censées ne pas fuir pour éviter la contamination.

Or l'acier de la cuve a subi un bombardement neutronique tel que ses caractéristiques mécaniques sont fortement dégradées et en dessous de la norme requise à la construction. De plus l'ASN évoque « certaines cuves de réacteur, dont les contrôles réalisés par le passé ont montré qu’elles comportent des défauts de fabrication. »
Par ailleurs, tout au long de son avis, l'ASN parle de « réduire significativement l’occurrence de situations avec mise en œuvre de mesures de protection des populations », limiter « les conséquences radiologiques des accidents... », etc.
Pour nous, riverains de ces installations, « limiter », « réduire »... les conséquences d'accidents – auxquels l'ASN appelle par ailleurs à se préparer 2- ne peut être acceptable. Nous exigeons que les risques accidentels soient éradiqués !
EDF-SA est dans une situation économique plus que difficile. Elle a à faire face à un mur d'investissements: le « grand carénage » ( c'est à dire justement les travaux liés à cette prolongation) qui vient d'être réévalué à 49,4 milliards d'euros3 ) et des surcoûts exorbitants notamment liés aux EPR de Flamanville4, du Royaume-Uni ou de Finlande... Quelle capacité financière de maintenance, donc de sûreté,  l'électricien peut-il nous garantir dans les 10 ans à venir ?
Par ailleurs, le nucléaire s'avère peu apte à faire face aux perspectives du réchauffement climatique (nécessité de forage en nappes profondes pour le refroidissement en cas d'accident, capture et évaporation d'une énorme quantité de l'eau du fleuve pour le refroidissement quotidien des installations, nombreux départs d'incendie l'été dernier). La filière s'est montrée également vulnérable aux risques épidémiques comme ceux que nous venons de connaître (retards dans les chantiers de maintenance d'où pénurie en hiver et moindre surveillance des sites).
Enfin, ces installations nucléaires rejettent des radionucléides dans l'air que nous respirons et dans l'eau que nous buvons et des substances chimiques dans la Loire... ainsi que des déchets radioactifs dont divers rapports récents nous prouvent que leur « gestion » à long terme reste totalement problématique5.
Pour toutes ces raisons, notre collectif d'associations et d'organisations appelle les citoyen-ne-s à réfléchir aux conséquences de ces prolongations, à exiger d'être associés de manière bien plus conséquente et rigoureuse à de telles décisions et d'obtenir que les responsables de celles-ci soient explicitement désignés.

Le collectif:

SDN Pays nantais, CSDN79, ACEVE, SDN 72, SDN 49, SDN Touraine, SDN 41, ACIRAD-Centre, Collectif Alarme Nucléaire Orléanais, Comité Centrales, SDN Berry-Giennois-Puisaye
        
1https://www.asn.fr/Reglementer/Participation-du-public/Installations-nucleaires-et-transport-de-substances-radioactives/Participations-du-public-en-cours/Conditions-de-la-poursuite-de-fonctionnement-des-reacteurs-de-900-MWe-au-dela-de-40-ans        
2https://www.asn.fr/Informer/Actualites/Preparation-a-la-gestion-post-accidentelle-d-un-accident-nucleaire22       
3https://www.edf.fr/groupe-edf/espaces-dedies/journalistes/tous-les-communiques-de-presse/edf-reajuste-le-cout-du-programme-grand-carenage
4https://actu.fr/normandie/flamanville_50184/nucleaire-le-cout-de-l-epr-de-flamanville-reevalue-a-19-milliards-par-la-cour-des-comptes_34854444.html
5https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/11/04/l-europe-toujours-sans-solution-de-stockage-definitif-de-ses-dechets-nucleaires-les-plus-dangereux_6058412_3244.html

 

Le nucléaire, bon pour le climat? Pas à Belleville en tout cas!

Le 8 janvier le CNPE de Belleville a déclaré avoir rejeté dans l'atmosphère en 2020, à cause de fuites de ses climatiseurs, 269 kg de fluides frigorigènes, soit plus du double de la quantité annuelle autorisée (100 kg!).

Le problème, c'est que quand ces fluides entrent en contact avec l'air ils se transforment en super gaz à effet de serre.

1 kg de ceux-ci équivaut à entre 1300 kg et 12 300 kg de CO2... une paille donc!

Avec l'augmentation des périodes de sécheresse et de canicules, EDF prévoit d'utiliser encore plus de climatiseurs, notamment mobiles...

Les fuites seront-elles éradiquées?

voir notre article en page sdn-berry-puisaye.webnode.fr/news/large-depassement-de-fuites-de-liquides-frigorigenes-a-effet-de-serre-puissant/

 

Incident à Belleville le 8/12/2020: Le rechargement du réacteur 1 interrompu, problème de confinement

NON RESPECT DU CONFINEMENT NUCLÉAIRE du réacteur 1 Belleville sur Loire

 
Il s'agit d'un Evénement Significatif pour la Sûreté de niveau 1, déclaré par EDF le 15 décembre seulement !
 
Le 8 décembre 2020, du combustible nucléaire a été transvasé d’un bâtiment à un autre pour recharger le réacteur 1 de Belleville (Centre-Val de Loire).
Les manipulations ont duré plusieurs heures avant d’être interrompues, lorsque EDF se rend compte que le bâtiment réacteur n’était pas confiné comme il aurait dû.
Une autre intervention, lancée en parallèle, a bloqué le système qui permet de mettre le bâtiment en dépression par rapport aux autres, ce qui évite que les substances radioactives ne puissent en sortir et se répandent à l’extérieur en cas de problème. Comme un accident lors de manutention de combustible.
 
 
Non respect du confinement nucléaire du réacteur 1 Belleville sur Loire

En savoir plus : https://www.sdn-berry-giennois-puisaye.fr/news/communique-presse-non-respect-du-confinement-nucleaire-du-reacteur-1-belleville-sur-loire/
Non respect du confinement nucléaire du réacteur 1 Belleville sur Loire

En savoir plus : https://www.sdn-berry-giennois-puisaye.fr/news/communique-presse-non-respect-du-confinement-nucleaire-du-reacteur-1-belleville-sur-loire/
 

Inspection de l'ASN du 26 11 2020 : relâchement certain pour la protection des travailleurs

Après la visite de l'ASN du 26 novembre 2020 au CNPE Belleville (Rapport complet ici)

Entre les demandes de correction (5), de compléments d'information(5) et d'observations (6),
il ressort de ce rapport :

  1. que le risque d'incendie ne soit toujours pas pleinement pris en considération, d'où risque pour les travailleurs
  2. qu'en matière de radioprotection (que la contamination soit interne ou externe), notamment pour les prestataires, un relâchement certain y est souligné !

Lire l'article

 

 

Pétition contre ICEDA : halte à la contamination nucléaire généralisée

La mise en service de l'ICEDA (Installation de Conditionnement et d'Entreposage de Déchets Activés), sur le site nucléaire du Bugey dans l’Ain, va générer de nombreux transports de matières et déchets radioactifs sur nos routes et voies ferrées, dans nos villes et villages, du Nord au Sud et d’Ouest en Est, à moins que ce soit l’inverse !
 

 

Pétition contre 2  EPR à Belleville-sur-Loire

"Pour des énergies véritablement propres" : pétition mise en ligne le 17 décembre 2020 : ici

Proposée par le Collectif de Citoyens Voisins de Belleville sur Loire.
 
Suite à la réunion du PLUI de la Communauté de Communes du Sancerrois/Pays-Fort/Val-de-Loire nous demandons la révision de la politique énergétique, notamment autour la Centrale Nucléaire de Belleville.

Contrairement à ce qu'EDF tente de faire croire à nos élus l'énergie nucléaire n'est pas une énergie propre ni sans dangers.

Elle absorbe des finances colossales et génère des déchets ingérables.
Merci de signer et faire signer cette pétition et de la transmettre à vos élus.

 

2 nouveaux réacteurs nucléaires à Belleville ? EDF déploie ses armes de persuasion

Texte à retrouver sur notre page : ici 

Diverses informations convergentes sont arrivées jusqu'à nos oreilles : EDF déploierait des moyens, plus ou moins habiles, pour préparer les élus à accepter la construction de deux nouveaux réacteurs nucléaires à l'intérieur du périmètre actuel de la centrale de Belleville/Loire.

Le 25 septembre dernier, avait lieu une réunion de quarante élus environ, issus de la Communauté de Communes Pays Fort-Sancerrois-Val de Loire dans le cadre de l'élaboration du Plan Local d'Urbanisme Intercommunal (PLUI). Lors du déjeuner dans un restaurant de Sury-près-Léré, le directeur de la centrale de Belleville serait intervenu pour vanter les mérites de l'énergie « propre » que serait le nucléaire, pour déclarer « désastreux » le fait que la piscine d'entreposage de 10 000 tonnes de déchets nucléaires ne se soit pas implantée localement, et pour affirmer que, dans les années à venir, il faudrait que les élus acceptent l'idée qu’il y ait de nouveaux réacteurs, nouvelle génération, à Belleville.

Certains élus auraient vécu cette intervention comme une désagréable tentative de manipulation.

Par ailleurs, une seconde rumeur se répand : les maires de Belleville-sur-Loire et Sury-près-Léré seraient invités par la direction nationale d'EDF afin que Belleville puisse être le 4ème site choisi pour l'implantation de 2 EPR nouvelle génération. Si ces deux communes peuvent espérer une manne financière plus que substantielle suite à l'implantation de tels projets, les 65 autres communes du Périmètre Particulier d'Intervention seraient touchées en cas d'accident... pourquoi ne pas les inviter également !

Nous savons que la construction de 3 paires d'EPR est envisagée par EDF et que certains sites ont été évoqués : Penly (en Seine Maritime), Gravelines (Nord-Pas-de-Calais), Bugey (Ain), Tricastin (Drôme)... mais des oppositions s'y font déjà jour !

Le prototype de l'EPR de Flamanville est, de notoriété publique, un véritable fiasco industriel et économique.

Sa mise en route, prévue pour 2012, verra le jour dans le meilleur des cas en 2023 (11 ans de retard) et le coût de sa construction est passé de 3,4 milliards d'euros à au moins 19 milliards d’euros en 2019 (selon les estimations de la Cour des comptes présentées dans son rapport sur la filière EPR1). Ses homologues de Finlande (12 ans de retard, triplement du budget) et de Grande Bretagne... ne sont guère mieux lotis ! Quant à l'EPR chinois en fonctionnement, il a connu lui aussi un dépassement de coût (60% de plus que le budget initial) et de durée de construction (5 ans de retard) et il pourrait être affecté de certains défauts lui aussi 2 !

EDF a donc travaillé à un nouveau modèle (EPR2) plus simple et moins coûteux.

L'Autorité de Sûreté Nucléaire a cependant demandé à EDF de revoir sa copie notamment en matière de rupture des tuyauteries ( un minimum, non?), prise en compte des agressions et des systèmes de sûreté (sur lesquels on a rogné pour diminuer le coût)3.

La Cour des Comptes a étrillé ce projet4 car EDF – en fort déficit - n'est pas en mesure de le financer, d'où un rapport présenté récemment étudiant la participation de l'Etat, donc de l'argent public, allant de 30% à 100% en cas de surcoûts!5

EDF travaille aussi à la modélisation de « mini-réacteurs » : les SMR (Small Modular Reactors) qui pourraient être dispersés sur tous les territoires dont Belleville. Quand un EPR a une puissance de 1600 MW, les SMR ont entre 170 et 400 Mwh. Se pose alors le problème de gérer leur surveillance, la dissémination des combustibles et des déchets, et leur grande vulnérabilité à des attaques malveillantes... alors même qu'un rapport6 vient de pointer le crucial problème des déchets pour lesquels aucune solution satisfaisante n'existe à l'heure actuelle !

Enfin, comme par hasard, pour bien convaincre la population locale de l'inéluctabilité du recours au nucléaire, une enquête7 parue il y a quelques jours, nous fait la preuve de la dépendance absolue du département au nucléaire en matière d'emploi !!

Non, à l'heure où la première centrale nucléaire Biélorusse, inaugurée récemment, a dû être arrêtée au bout de 24 heures de fonctionnement suite à l'explosion de transformateurs, nous affirmons que l'énergie nucléaire, quoique faiblement carbonée (elle n'est pas la seule), n'est pas propre : elle produit des rejets multiples qui polluent notre air et notre eau, des déchets toxiques pour des durées excédant l'imaginable, et nous expose à des risques d'accidents ingérables.

Est-ce cela que nous voulons ? Ces projets non-aboutis ne seraient pas réalisés avant 10 à 15 ans, au mieux.

D'autres meilleures solutions au service de l'urgence climatique et de la création d'emplois8 existent déjà...

Un vrai débat citoyen doit s'engager et non des tractations en sous-main !

 

 

Six EPR ou des petits réacteurs (SMR ou FMR) ? EDF se projette encore dans l'avenir nucléaire

 

Tritium dans le Rhône et dans les eaux souterraines proches du CNPE du Tricastin

11/11/2020 

Le laboratoire de la CRIIRAD analyse la présence de tritium dans le Rhône et dans les eaux souterraines proches du CNPE du Tricastin. Le Média vous dévoile les conclusions de ce rapport commandé par Greenpeace.

 

Rassemblement contre les transports du combustible pour l'EPR

NEUVY-SUR-LOIRE - NIÈVRE - DIMANCHE 25 OCTOBRE À 11H00

 
Nous sommes contre ces essais de démarrage qu'EDF veut faire alors que les malfaçons sur des soudures stratégiques pour la sûreté ne sont pas encore réparées.
Nous sommes contre ces transports de combustible (30 camions) qui devraient traverser la France et sans doute le Berry !
 

Matières valorisables ou déchets radioactifs ? L'ASN rend son avis

"Les matières radioactives sont des substances pour lesquelles une utilisation ultérieure est prévue ou envisagée. Si tel n’est pas le cas, elles doivent être considérées comme des déchets radioactifs et disposer d’une filière de gestion sûre". (Autorité de Sûreté Nucléaire - le 08/10/2020).

Lire notre article ici

Belleville essaie de minimiser une pollution du ru "la Balance"

Suite à un départ de feu d'un barnum de stockage de matériel, dans la nuit du 4 au 5 juin 2020, l'ASN conclut que la majeure partie des eaux résultant de l’extinction de l’incendie ont été rejetées au niveau du ru d’eau « la Balance » sans aucun contrôle préalable, attendu que les vannes de confinement du réseau de collecte ont été fermées plus de 30 minutes après la fin de l’arrosage par les secours extérieurs." 
 

 

Fête de l'abandon de la piscine nucléaire à Belleville

Samedi 26 septembre, après 2 jours de films, conférences, ateliers, etc. !

COMMUNIQUE DE CLOTURE de l'événement : ici

ou bien ICI sur notre site

Bilan des 3 jours

Collectif Loire-Vienne Zéro nucléaire, organisateur de l'événement

 

Départ de feu et accident d'échafaudage sur le chantier entre-enceintes de Belleville n°1

Quatrième problème de feu (connu), le 16 septembre, sur ce chantier dans la double paroi de l'enceinte de confinement depuis juillet.

Et un accident lors du démontage d'un échafaudage est à regretter le 13 septembre.

Rappelons que l'espace entre-enceintes est de 1,80 m et plus de 50 m de haut...

Quelles sont les conditions de travail pour les prestataires qui y interviennent ?...

 

EDF veut se faire livrer du combustible pour faire des essais sur l'EPR de Flamanville

 
 

EPR finlandais et tous les EPR : défaillance de la soupape de sûreté

La défaillance d’une soupape de sûreté du pressuriseur, équipement capital pour la sûreté du réacteur nucléaire, s’est produite lors d’un test sur le réacteur EPR en Finlande en mars dernier. Problème : la pièce défectueuse est aussi présente dans l’EPR en construction à Flamanville (France) et dans les deux EPR déjà mis en service à Taishan (Chine).
 

14 août 2020 - Erreur de maintenance sur des disjoncteurs : ventilation coupée 2h dans la partie nucléaire et évacuation des locaux concernés.

Notre article

 

6 août : Communiqué de presse, suite au dépassement de dégagement de fluides frigorigènes préjudiciables au climat !

Le 28 juillet, nous apprenions que la centrale de Belleville avait dépassé, en 7 mois, la quantité de fuite de liquides frigorigènes tolérés pour l'année.
 

30 juillet : Article du Journal de l'Energie

Un feu d'hydrogène s'était déclenché en avril sur le parc à gaz de la centrale de Belleville

28 juillet : Dégagement de fumée d'un outillage électroportatif dans l’espace entre-enceintes du réacteur 1 en chantier actuellement

Dégagement de fumée d'un outillage électroportatif dans l’espace entre-enceintes du réacteur 1 en chantier actuellement

En savoir plus : https://sdn-berry-puisaye.webnode.fr/news/degagement-de-fumee-dun-outillage-electroportatif-dans-l-espace-entre-enceintes-du-reacteur-1-en-chantier-actuellement/
Dégagement de fumée d'un outillage électroportatif dans l’espace entre-enceintes du réacteur 1 en chantier actuellement

En savoir plus : https://sdn-berry-puisaye.webnode.fr/news/degagement-de-fumee-dun-outillage-electroportatif-dans-l-espace-entre-enceintes-du-reacteur-1-en-chantier-actuellement/
Voir l'article
 

25 juillet : Départ de feu éteint sur un chantier situé dans l’espace entre-enceintes

Communiqué de rappel quant à ces enceintes laissant fuir la radioactivité !

Le projet de piscine nucléaire à Belleville-sur-Loire est abandonné !!

 

Article de Public Sénat : la coordination de 15 associations et collectifs y est mentionnée

https://www.publicsenat.fr/article/parlementaire/traitement-des-dechets-nucleaires-il-y-a-un-risque-de-saturation-de-la-hague

 

 

10000 tonnes d'uranium toxiques dans le cher ? Interview

 

Arrêt complet de la centrale de Belleville aujourd'hui 22 juin 2020, à 14h35.

Notre article

Notre représentant à la CLI de Belleville, demande une expertise sur l'hydrogène suite à l'incendie du 9 avril 2020

Notre article

 

Les tapis des vestiaires du personnel étaient radioactifs dans 17 centrales

 

 

Tchernobyl, 34 ans après l'explosion du 26 avril 1986,
la catastrophe n'est pas terminée !

Communiqué de presse Sortir du nucléaire Berry-Giennois-Puisaye du 24 04 2020

Feu d’hydrogène* sur le parc à gaz, à la centrale de Belleville

 

Préparez-vous à la gestion post-accidentelle d’un accident nucléaire

Pour la date anniversaire de la catastrophe de Fukushima, lASN, l’IRSN et l’ANCCLI viennent de créer un site internet dédié à cette question !

Préparez-vous à un retour en zone contaminée en cas d'accident !!!

Celui-ci devient de plus en plus probable !?....
Avec une "jolie" vidéo "pédagogique" explicative !!

- une affirmation de la grande probabilité de l'accident
- la gestion sera confiée aux élus locaux ! Cela peut en faire réfléchir quelques-uns ! notamment les futurs/nouveaux élus !!

C'est ici : post-accident-nucleaire.fr

 

Plainte contre EDF pour pollution radioactive due au Tritium* dans la Loire à Saumur

Un collectif d'associations, dont Sortir du Nucléaire Berry-Giennois-Puisaye, dépose plainte ce mardi 18 février 2020 contre EDF auprès du procureur de Paris.

Lien vers l'article complet 

 

Demande de réévaluation INES des accidents nucléaires de Saint-Laurent-des-Eaux

Le Collectif régional « Loire et Vienne à zéro nucléaire » a adressé aux dirigeants de l’ASN et de l’IRSN une requête pour réévaluer leur classement dans l’échelle INES du niveau 4 actuel au niveau 5 (Three Mile Island).

Lire la lettre

Lire l'article de la REP du 13 mars 2020

Article sur AGORAVOX

 

 

Saint Laurent des Eaux : les 2 accidents les plus graves en France

Accidents de 1969 et 1980 à la centrale nucléaire de Saint Laurent des Eaux

Notre article

Accident du 13 mars 1980 sur le réacteur SLA2 de SAINT LAURENT DES EAUX

Une tôle métallique se décroche et bouche les dispositifs de mesure de pression entraînant la Fusion de 20 kg d'uranium

Lire la suite de l'article

 

Encore une anomalie révélée : trop de plutonium et une réaction nucléaire pas homogène, 22 réacteurs concernés dont DAMPIERRE

21 novembre 2019 : Notre article

 

18-07-2019 : L'ACRO, notre partenaire pour les prélèvements d'eau citoyens en Loire, a publié hier une étude qui fait beaucoup de bruit sur la contamination au tritium radioactif de l'eau potable

Tritium dans l’eau potable : plus de 6 millions de français concernés. Quelle eau potable en cas d’accident nucléaire grave ?

Du tritium en Loire, à Saumur

Du tritium a été détecté en quantité significative (310Bq/litre au lieu d'environ 20 Bq/litre en moyenne) par le laboratoire indépendant ACRO lors d'un contrôle citoyen de la qualité de l'eau de la Loire.

 

 

Galerie de photos des diverses actions

<< 5 | 6 | 7 | 8 | 9

Projet EPR Belleville

20/11/2020 14:11
Diverses informations convergentes sont arrivées jusqu'à nos oreilles : EDF déploierait des moyens, plus ou moins habiles, pour préparer les élus à accepter la construction de deux nouveaux réacteurs nucléaires à l'intérieur du périmètre actuel de la centrale de Belleville/Loire. Le 25...

Page d'accueil

Cette catégorie est vide.

Projet EPR Belleville

20/11/2020 14:11
Diverses informations convergentes sont arrivées jusqu'à nos oreilles : EDF déploierait des moyens, plus ou moins habiles, pour préparer les élus à accepter la construction de deux nouveaux réacteurs nucléaires à l'intérieur du périmètre actuel de la centrale de Belleville/Loire. Le 25...

AGENDA - INFOS

Cyberaction

Pas de prolongation des vieux réacteurs de plus de 40 ans!

L'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) cherche actuellement à constituer un « panel citoyen » de riverains des centrales nucléaires pour « affiner sa stratégie post-accident ». Dans le même temps elle consulte le public « sur les conditions de la poursuite de fonctionnement des réacteurs de 900 MWe au-delà de 40 ans ».
La seule stratégie acceptable est d’empêcher l’accident. Et les seules conditions qui garantissent qu’il n’arrivera pas est l’arrêt définitif de tous les réacteurs en activité, l’interdiction de mise en service de l’EPR de Flamanville et l’interdiction de construction de nouveaux réacteurs.
L’ASN doit faire ce travail de salubrité publique en commençant par décider l’arrêt définitif des réacteurs qui ont atteint 40 ans ou qui ne vont pas tarder à les atteindre : Bugey, Tricastin, Dampierre, Gravelines, Saint Laurent des Eaux, Blayais, Chinon, Cruas, etc.
 
La cyberaction envoie un message à l'ASN à chacune de nos signatures!
En savoir plus et signer:

-------------------------------

Pétition contre 2  EPR à Belleville-sur-Loire

"Pour des énergies véritablement propres": pétition mise en ligne le 17 décembre 2020 : ici

Proposée par le Collectif de Citoyens Voisins de Belleville sur Loire.
 
Suite à la réunion du PLUI de la Communauté de Communes du Sancerrois/Pays-Fort/Val-de-Loire nous demandons la révision de la politique énergétique, notamment autour la Centrale Nucléaire de Belleville.

Contrairement à ce qu'EDF tente de faire croire à nos élus l'énergie nucléaire n'est pas une énergie propre ni sans dangers.

Elle absorbe des finances colossales et génère des déchets ingérables.
Merci de signer et faire signer cette pétition et de la transmettre à vos élus.

-------------------------------

NON aux projets de nouvelles
installations nucléaires

Pétition

https://www.sortirdunucleaire.org/local/cache-gd2/2a/4c9eb4d1a9b5a6923e326702f3f05d.png?1573653145

Réacteurs EPR, usines polluantes...
Refusons de nouveaux projets nucléaires sur nos territoires, interpellons nos élus locaux !

Pétition adressée aux Maires de France, élus municipaux et présidents d’intercommunalités

-------------------------------

Séance reportée ultérieurement à cause du coronavirus

Samedi 25 avril 2020
Cinéma Eden - 17 h
COSNE SUR LOIRE

"TCHERNOBYL,
le monde d’après"

Ciné-rencontre animé par Yves LENOIR
coréalisateur du film.
 

-------------------------------

Pétition "Stop à l’achat des terres par EDF"

Paysans, citoyens, associations soucieuses de l’avenir des générations futures n’hésitez pas à signer, faire connaître et faire signer cette pétition :

https://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stopalachatdeterresparedf-2691.html

5 161 participations (mi-janvier 2020)

-------------------------------

Pas de polluants radioactifs dans notre eau potable !

Pétition de la CRIIRAD (Commission de Recherches et d'Information Indépendante sur la Radioactivité)

adressée à Mme Buzyn - Ministre de la Santé

 
Pour plus d'information,
 

-------------------------------

Portail dédié au projet Cigéo

-------------------------------

L’ASN a créé un nouveau portail de signalement pour les lanceurs d’alerte

2017 - 2018

La centrale nucléaire de Belleville sur Loire a fêté ses 30 ans !

14 octobre 2017 : L’unité de production n°1 fête ses 30 ans d’exploitation
6 juillet 2018 : L’unité de production n°2 fête ses 30 ans d’exploitation
 

Bon anniversaire à nous riverains de la centrale  !! ???

30 ans de fonctionnement de la centrale de Belleville, ce sont

 

- 30 ans de rejets gazeux radioactifs (Gaz rares, Tritium, Carbone 14, Iodes, autres produits de fission ou d'activation emetteurs bêta ou gamma) :

des milliards de milliards de becquerels...

 

- 30 ans de rejets liquides radioactifs (Tritium encore, iodes, autres radioéléments, Carbone) :

encore des milliards de milliards de becquerels !

 

- 30 ans de rejets de produits chimiques dans la Loire (Acide borique, Hydrazine, Morpholine, Phosphates, azote, détergents, Cuivre, Zinc) :

des dizaines de tonnes de produits chimiques !

 

- 30 ans de déchets de haute, moyenne et faible radioactivité : environ 28000 m3 !

entreposés en fûts, coques, casiers, big-bags, caissons et piscines !

 

L'ANCCLI (l’Association Nationale des Comités et Commissions Locales d’Information) s’est positionnée publiquement en faveur d’une extension des périmètres PPI de tous les CNPE à un rayon de 80 km.

Agissez avec l’ACRO pour que la France étende à 100 km la distribution d’iode stable

écrivez à votre préfet pour exiger de recevoir des comprimés d’iode pour vous et vos proches

 

  

Périmètres PPI de 2 km (en orange) 5 km (violet) et 20 km (vert) autour de la centrale de Belleville sur Loire

Ci-dessous : document officiel projet PPI 2018)

Ci-dessous : Périmètres de 20 et 80 km autour de la centrale de Belleville sur Loire (cliquer sur l'image pour agrandir)

  

 

Ci-dessous :  Ci-dessous : Périmètres du nouveau PPI Dampierre en Burly

Surveillance citoyenne des installations nucléaires

SCIN : un réseau d’informateurs afin de permettre une véritable circulation des informations relatives au fonctionnement des installations et afin de surveiller efficacement les exploitants délinquants.
 

-------------------------------

Suivez l'actualité des incidents dans les centrales nucléaires

Nucléaire : liste des incidents et accidents nucléaires

 

 

Pouvoir vivre en Paix

2e livre de David Ligouy

David Ligouy, éveilleur de conscience, transmet la culture de la paix et les ODD (Objectifs de Développement Durable) à travers l’Amérique du Sud.
Argentine, Chili, Pérou, son vélo solaire est plus qu’un véhicule, c’est un passeport.

 

Publié par le Mouvement de la Paix du Cher.
Format 14x20 cm, 120 pages, nombreuses illustrations.
Lien pour acheter le livre

 

Contact

Sortir Du Nucléaire Berry-Giennois-Puisaye SDN Berry-Giennois-Puisaye
Siège social: 10, route de Cosne
18240 BOULLERET
06 64 33 91 29
06 62 84 13 88
sdn-berry.puisaye@orange.fr