Fukushima : 10 ans après la catastrophe, aucune centrale française n’est à niveau

09/03/2021 19:48

Communiqué de presse Greenpeace

Fukushima : 10 ans après la catastrophe, aucune centrale française n’est à niveau

 

Le 9 mars 2021

Après la catastrophe de Fukushima, les autorités françaises s’étaient donné dix ans pour tirer toutes les leçons de l’accident le plus grave survenu dans une centrale nucléaire depuis Tchernobyl. Pourtant, 10 ans plus tard, aucune centrale française n’est encore à l’abri de ce type de scénario accidentel. 

L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a laissé EDF prendre un retard considérable, qui diffère jusqu’en 2039 la mise en place complète des normes post Fukushima sur le parc nucléaire français. C’est ce qu’expose aujourd’hui un rapport de l’Institut négaWatt commandé par Greenpeace France [1] et basé sur des données disponibles publiquement, mais également des réponses inédites de l’ASN.


Lire le dossier de presse 


Sur 23 mesures structurantes identifiées par l’ASN pour que les centrales françaises soient préservées d’un accident comme celui de Fukushima, seules 12 sont aujourd’hui en place sur tout le parc nucléaire français. L’arrêt automatique du réacteur en cas de séisme, par exemple, ne sera pas possible sur l’ensemble des réacteurs français avant 2035 au mieux. 


Dès 2014, l’ASN a autorisé un glissement dangereux du calendrier pour la mise à niveau des centrales suite à la catastrophe de Fukushima. Aujourd’hui, les travaux post Fukushima sont pour beaucoup intégrés à ceux prévus pour le prolongement du fonctionnement des réacteurs, alors que l’ASN faisait auparavant de leur réalisation une condition préalable à tout prolongement. 


Pour Roger Spautz, chargé de campagne Nucléaire à Greenpeace France : « Une nouvelle fois, EDF profite de l’absence de transparence et de contrôle démocratique pour s’affranchir de ses obligations aux dépens de la population qui court donc un risque accru d’accident nucléaire majeur. En choisissant de composer avec l’incompétence d’EDF plutôt que d’imposer la tenue du délai initial, l’ASN se fait complice de cette situation. Greenpeace demande à l’ASN et au gouvernement de prendre les mesures nécessaires pour accélérer le calendrier des travaux post Fukushima et d’en finir avec ce laxisme dangereux à l’endroit d’une filière nucléaire très loin de l’excellence »


 

Carte-20x20cm-def.jpg

 

Au niveau européen, le bilan de dix ans de mise en place de mesures post Fukushima est accablant : la quasi-totalité des efforts des sociétés exploitantes des centrales nucléaires a été consacrée à faire barrage à la mise en œuvre du strict nécessaire pour éviter une catastrophe telle que celle de Fukushima. Dans certains pays, les mesures n’ont pas été appliquées du tout, car trop coûteuses selon les opérateurs. 

 

Au Japon, la catastrophe nucléaire de Fukushima continue d’avoir des conséquences négatives sur les populations et l’environnement. Une enquête menée par Greenpeace Japon, à partir de ses propres mesures de niveau de radioactivité, révèle que 85% de la zone de décontamination spéciale délimitée par le gouvernement n’ont pas été complètement décontaminés à ce jour. Le plan de démantèlement de la centrale de Fukushima Daïchi, mis en avant par le gouvernement japonais et l’exploitant TepCo, relève du fantasme. Il est nécessaire de repenser en profondeur le démantèlement de la centrale de Fukushima. 

 
[1]  Le rapport complet de l’Institut négaWatt “Les mesures de renforcement du parc nucléaire français, dix ans après la catastrophe de Fukushima” est accessible ici.
Contact presse
Cécile Génot
06 30 23 52 78

 

AGENDA - INFOS

 

------------------------------------

------------------------------------

Pétition contre 2  EPR à Belleville-sur-Loire

"Pour des énergies véritablement propres": pétition mise en ligne le 17 décembre 2020 : ici

Proposée par le Collectif de Citoyens Voisins de Belleville sur Loire.
 
Suite à la réunion du PLUI de la Communauté de Communes du Sancerrois/Pays-Fort/Val-de-Loire nous demandons la révision de la politique énergétique, notamment autour la Centrale Nucléaire de Belleville.

Contrairement à ce qu'EDF tente de faire croire à nos élus l'énergie nucléaire n'est pas une énergie propre ni sans dangers.

Elle absorbe des finances colossales et génère des déchets ingérables.
Merci de signer et faire signer cette pétition et de la transmettre à vos élus.

------------------------------------

NON aux projets de nouvelles
installations nucléaires

Pétition, ici !!

https://www.sortirdunucleaire.org/local/cache-gd2/2a/4c9eb4d1a9b5a6923e326702f3f05d.png?1573653145

Réacteurs EPR, usines polluantes...
Refusons de nouveaux projets nucléaires sur nos territoires, interpellons nos élus locaux !

Pétition adressée aux Maires de France, élus municipaux et présidents d’intercommunalités

------------------------------------

Cyberaction

La cyberaction envoie un message à l'ASN à chacune de nos signatures !
En savoir plus et signer :
 
L'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) cherche actuellement à constituer un « panel citoyen » de riverains des centrales nucléaires pour « affiner sa stratégie post-accident ».
Notre panel citoyen est là pour rappeler à l’ASN que son rôle n’est pas de nous préparer à une future catastrophe mais de faire le nécessaire pour qu’elle n’arrive pas.
La seule stratégie acceptable est d’empêcher l’accident. 

Pas de prolongation des vieux réacteurs de plus de 40 ans !

Pas de mise en service de l’EPR de Flamanville et pas de nouveaux réacteurs.

------------------------------------

lagrandemarche.org

DU 24 JUILLET AU 25 AOÛT 2021

La Hague – Flamanville – Caen – Le Havre – Paluel – Rouen – Louviers – La Défense – L’Assemblée Nationale à Paris
https://external-cdt1-1.xx.fbcdn.net/safe_image.php?d=AQF_e4lGJX5cZLph&w=500&h=261&url=http%3A%2F%2Flagrandemarche.org%2Fwp-content%2Fuploads%2F2018%2F06%2Fimage-la-grande-marche.jpg&cfs=1&ext=jpg&_nc_cb=1&_nc_hash=AQF978EG7ovZZVbF

Saviez-vous que la Normandie est une des zones les plus nucléarisées au monde ?

Piscine d'entreposage à la Hague, projet de nouveaux EPR, projet CIGEO... Il faut se mobiliser !

------------------------------------

Pas de polluants radioactifs dans notre eau potable !

Pétition de la CRIIRAD (Commission de Recherches et d'Information Indépendante sur la Radioactivité)

adressée à Mme Buzyn - Ministre de la Santé

 
Pour plus d'information,

-------------------------------

L’ASN a créé un nouveau portail de signalement pour les lanceurs d’alerte

2017 - 2018

La centrale nucléaire de Belleville sur Loire a fêté ses 30 ans !

14 octobre 2017 : L’unité de production n°1 fête ses 30 ans d’exploitation
6 juillet 2018 : L’unité de production n°2 fête ses 30 ans d’exploitation
 

Bon anniversaire à nous riverains de la centrale  !! ???

30 ans de fonctionnement de la centrale de Belleville, ce sont :

- 30 ans de rejets gazeux radioactifs (Gaz rares, Tritium, Carbone 14, Iodes, autres produits de fission ou d'activation emetteurs bêta ou gamma) :

des milliards de milliards de becquerels...

 

- 30 ans de rejets liquides radioactifs (Tritium encore, iodes, autres radioéléments, Carbone) :

encore des milliards de milliards de becquerels !

 

- 30 ans de rejets de produits chimiques dans la Loire (Acide borique, Hydrazine, Morpholine, Phosphates, azote, détergents, Cuivre, Zinc) :

des dizaines de tonnes de produits chimiques !

 

- 30 ans de déchets de haute, moyenne et faible radioactivité : environ 28000 m3 !

entreposés en fûts, coques, casiers, big-bags, caissons et piscines !

 

L'ANCCLI (l’Association Nationale des Comités et Commissions Locales d’Information) s’est positionnée publiquement en faveur d’une extension des périmètres PPI de tous les CNPE à un rayon de 80 km.

Agissez avec l’ACRO pour que la France étende à 100 km la distribution d’iode stable

écrivez à votre préfet pour exiger de recevoir des comprimés d’iode pour vous et vos proches

 

  

Périmètres PPI de 2 km (en orange) 5 km (violet) et 20 km (vert) autour de la centrale de Belleville sur Loire

Ci-dessous : document officiel projet PPI 2018)

Ci-dessous : Périmètres de 20 et 80 km autour de la centrale de Belleville sur Loire (cliquer sur l'image pour agrandir)

  

 

Ci-dessous :  Ci-dessous : Périmètres du nouveau PPI Dampierre en Burly

Surveillance citoyenne des installations nucléaires

SCIN : un réseau d’informateurs afin de permettre une véritable circulation des informations relatives au fonctionnement des installations et afin de surveiller efficacement les exploitants délinquants.
 

-------------------------------

Suivez l'actualité des incidents dans les centrales nucléaires

Nucléaire : liste des incidents et accidents nucléaires

 

 

Contact

Sortir Du Nucléaire Berry-Giennois-Puisaye SDN Berry-Giennois-Puisaye
Siège social: 10, route de Cosne
18240 BOULLERET
Françoise : 06 64 33 91 29
Catherine : 06 62 84 13 88
sdn-berry.puisaye@orange.fr