autres articles

14/11/2017 20:04
Avec ce lien, vous trouverez  la plupart des ateliers et plénières  qui ont eu lieu  pendant ce forum ; nous étions plusieurs de la région à y avoir participé , soit pour l'organisation, soit en tant  que bénévoles et/ouparticipants .   FSMA2017_restitutions_videos.pdf (512307) ou i ci    
09/11/2017 13:52
Communiqué de presse - 7 novembre 2017  Le gouvernement enterre les (insuffisants) objectifs de la loi de transition énergétique   Suite à une présentation de RTE qui dresse un tableau fallacieux d’une réduction de la part du nucléaire prétendument incompatible avec les objectifs climatiques, Nicolas Hulot vient d’annoncer le report de l’échéance de 2025 pour réduire la part du nucléaire. Le Réseau “Sortir du nucléaire“ dénonce une mise en scène pour justifier un renoncement inacceptable. Un recul inacceptable du gouvernement En enterrant l’échéance de 2025 pour la réduction de la part du nucléaire, Nicolas Hulot a effectué un renoncement inacceptable. Sous couvert de « réalisme », le gouvernement cherche à dissimuler une absence de volonté de s’interposer face à EDF ! Une instrumentalisation fallacieuse de la...
19/10/2017 22:00
  PAR JEAN-MARIE MATAGNE   Dans leur longue marche vers la mise en service de l’EPR de Flamanville, EDF et le gouvernement viennent de franchir une étape décisive, avec la bénédiction du Conseil d’Etat en date du 16 octobre. Chacun sait aujourd’hui que l’EPR n’est pas seulement un gouffre financier, un modèle de gabegie, d’incurie, de tromperies, de dissimulations et de détournements, mais encore une aberration technologique, un condensé de malfaçons, et la plus belle promesse de catastrophe nucléaire civile, dont Fukushima n’a pas suffi à détourner la folie des dirigeants français. Un seul homme semble encore l’ignorer, mais à lui seul il va sauver l’EPR du néant. C'est le chef de l’Etat, le chef de chez les chefs. Il est en marche, il arrive, et le Conseil d’Etat vient de lui dégager la voie. Voici pourquoi et comment. Le 12 décembre 2005, un arrêté...
16/10/2017 20:13
.L’ASN classe au niveau 2 de l’échelle INES un événement significatif pour la sûreté relatif à un risque de perte de la source froide pour les réacteurs des centrales nucléaires de Belleville-sur-Loire, Cattenom, Chinon, Cruas, Dampierre-en-Burly, Golfech, Nogent-sur-Seine, Paluel, Saint-Alban et Saint-Laurent-des-Eaux. 29 réacteurs de 900 MWe et de 1 300 MWe sont concernés par cet événement. La source froide des réacteurs pourrait en effet être perdue du fait de l’indisponibilité des pompes du circuit d’eau brute secourue (SEC[2]) des réacteurs résultant de l’inondation interne due à une rupture, en cas de séisme, de tuyauteries des systèmes d’alimentation en eau du réseau de protection contre l’incendie (circuit JPP) et de filtration d’eau brute (circuit SFI ou CFI). L’insuffisance de résistance au séisme d’une tuyauterie JPP a été initialement détectée...
14/10/2017 20:23
  16 articles et communiqués sur l'enjeu de la mise en service de l'EPR de FLamanville et l'acier défectueux du couvercle de la cuve :  Lettre ouverte au président de la république -  Collectif Anti-Nucléaire Ouest Mr Emmanuel MACRON, président de la république française, Mr Edouard PHILIPPE, premier ministre, Mr Nicolas HULOT, ministre de la transition écologique et solidaire, Mme Agnès BUZYN, ministre de la santé et des solidarité, s/c Mr Jean-Marc SABATHE, préfet de la Manche à St-Lô Le chantier de l’EPR de Flamanville est désastreux tant du point de vue démocratique et moral, qu’industriel, financier et commercial mais aussi écologique. Désastreux du point de vue démocratique Dès 2005, la Commission Particulière du Débat Public s’interrogeait sur la pertinence de poursuivre le débat public sur la construction de l’EPR de Flamanville puisque le...
12/10/2017 20:19
Publié le 11 octobre 2017 -  www.observatoire-du-nucleaire.org L’Autorité de "sûreté" nucléaire s’est soumise à EDF - La Justice peut encore éviter son humiliation par EDF et l’ASN Comme l’a prévu de longue date l’Observatoire du nucléaire, l’Autorité de "sûreté" nucléaire (ASN) s’est finalement soumise aux exigences d’EDF et a validé l’utilisation de la cuve du réacteur EPR en construction à Flamanville (Manche) alors que cette dernière présente de graves malfaçons.   Outre la caractère totalement irresponsable (et même criminel) de cette décision, il s’agit aussi d’une leçon donnée aux organisations pseudo écologistes qui accréditent de façon ridicule le mythe d’une ASN "intransigeante" et "indépendante", et qui participent même à de courtoises entrevues au lieu de se battre bec et ongle contre l’industrie nucléaire et ses séides et cautions comme l’est...
12/10/2017 20:18
Plusieurs militants de l'association Greenpeace France se sont introduits jeudi 12 octobre vers 5h30 du matin à l'intérieur du périmètre de la centrale nucléaire de Cattenom, en Moselle. Les militants ont allumé un feu d'artifice à proximité de la piscine d'entreposage du combustible usé, pour "dénoncer la fragilité et l'accessibilité de ces bâtiments pourtant chargés de radioactivité".  "Le feu d'artifice a duré pendant 2 minutes et 30 secondes", a précisé sur franceinfo Yannick Rousselet, chargé de campagne nucléaire chez Greenpeace. Les gendarmes sont intervenus et ont arrêté les militants. Cette action coup de poing fait suite à la publication mardi 10 octobre d'un rapport de Greenpeace France sur la sécurité nucléaire. Il pointe du doigt  l'extrême fragilité des piscines de combustible qui sont mal protégées face...
11/10/2017 20:10
10 octobre 2017. Durant dix-huit mois, Greenpeace a fait travailler des experts internationaux sur la protection de notre parc nucléaire face au risque terroriste. Les conclusions sont inquiétantes. Ils sont sept. Sept experts des questions nucléaires et du terrorisme, mandatés par l'ONG de défense de l'environnement Greenpeace pour échafauder les pires scénarios d'attaques sur nos 19 centrales nucléaires. Objectif : identifier les failles de sécurité, et alerter les pouvoirs publics et EDF, l'exploitant de notre parc nucléaire, sur le danger que cela représente. Sauf que les conclusions du rapport sont tellement alarmistes que les experts et Greenpeace, pourtant rompus aux hypothèses les plus inquiétantes, ont décidé de ne rendre publique ce mardi matin qu'une version « light », expurgée des informations les plus sensibles. « Il s'agit d'alerter l'opinion et les pouvoirs...
30/09/2017 20:56
LE MONDE -  28.09.2017   L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a annoncé, jeudi 28 septembre, avoir exigé d’EDF l’arrêt, « dans les délais les plus courts », des quatre réacteurs du Tricastin (Drôme). Motif invoqué pour cet arrêt provisoire : les risques d’inondation de la centrale située non loin du Rhône. Le « gendarme du nucléaire » précise que sa décision intervient après la déclaration, en août, d’un « événement significatif pour la sûreté » par EDF. L’opérateur de cette centrale, l’une des plus anciennes du parc français, jugeait qu’en cas de séisme, il existait un risque de rupture d’une partie de la digue du canal de Donzère-Mondragon protégeant le site. Un risque relevé il y a déjà dix ans… L’ASN souligne que « l’inondation pourrait conduire à un accident de fusion du combustible nucléaire des quatre réacteurs et...
20/09/2017 20:27
Revue des dossiers de fabrication de douze réacteurs par l'ASN EDF a transmis, à partir de juillet 2017, les bilans de la revue des dossiers de fabrication de douze réacteurs (Chooz B2, Paluel 4, Saint-Laurent-des-Eaux B2, Penly 1, Cruas 3, Dampierre 3, Belleville 2, Tricastin 3, Chinon B3, Nogent 1, Gravelines 2 et Bugey 3) dont le redémarrage, à la suite d’un arrêt pour renouvellement du combustible, est prévu entre septembre et novembre 2017.  A ce stade, cette revue a conduit à la détection de 601 écarts de conformité. L’ASN analyse les bilans transmis par EDF avant le redémarrage de ces réacteurs, soumis à son autorisation. (Cette revue étendue a pour objectif de détecter tout élément constituant un écart, soit par rapport aux exigences du référentiel technique choisi par le fabricant ou aux exigences internes à l’usine, soit aux exigences contractuelles ou réglementaires...
26/08/2017 22:07
Publié le 25/08/2017 sur le site EDF   Entourés du Secrétaire régional aux affaires régionales (SGAR) du Centre-Val de Loire, Claude Fleutiaux, du Président du Conseil régional, François Bonneau, et du Président régional de la CCI, Antoine Bonneville, EDF a présenté mercredi 23 août dans les locaux de la centrale de Belleville-sur-Loire (Cher) les enjeux du Programme « Grand Carénage » devant une cinquantaine d’acteurs régionaux et locaux du développement économique du Centre-Val de Loire. A la tribune, de gauche à droite : Antoine Bonneville, Claude Fleutiaux, François Bonneau et les représentants d’EDF Jean-Paul Combémorel (délégué régional) et Jean-Marie Boursier (directeur de la centrale de Belleville). Le « Grand Carénage » des centrales nucléaires d’EDF est un programme industriel national qui porte sur des investissements et des travaux de...
29/07/2017 20:29
Fuite en avant de la recapitalisation d’Areva 28 juil. 2017 Par Les invités de Mediapart Blog : Le blog de Les invités de Mediapart D'ici à la fin du mois, l'État est censé réinjecter encore 2,5 milliards d'euros dans Areva, alors même qu'il ne cesse de couper dans d'autres budgets (aides au logement, aide au développement...), le Réseau "Sortir du nucléaire" dénonce cette situation.   Nous ne voulons pas remplir le tonneau percé des Danaïdes ! 4,5 milliards d’euros : c’est le montant des économies que le gouvernement prétend réaliser sur le budget de l’État… Et c’est aussi la somme qu’il doit consacrer à la recapitalisation des différentes entités d’Areva cette année. Le 12 juillet, l’État a injecté 2 milliards d’euros au capital d’Areva SA. Il doit encore abonder NewCo, le « Nouvel Areva », de 2,5 milliards d’ici fin juillet. Il faut...
21/07/2017 21:02
Les Burlesques du 11 au 13 août   La lutte pour empêcher l'implantation du centre d'enfouissement de déchets radioactifs à Bure continue de plus belle ! Surtout que - une fois n'est pas coutume - l'IRSN (Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire) donne raison aux opposants : http://sortirdunucleaire.org/CIGEO-Bure-l-Institut-de-Radioprotection-et-de   et le Néolithique vient embarrasser sérieusement l'ANDRA (Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs) Edition de Bar-Le-Duc | Un site archéologique sur Cigéo !    
14/07/2017 20:31
Bruno Le Maire s'en prend à l'ancienne direction d'Areva (video) MERCREDI 12 JUILLET 2017 Ils étaient très attendus. Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des finances, et Gérald Darmanin, ministre de l’action et des comptes publics étaient auditionnés, ce mercredi, par la commission des finances du Sénat.  ... Interrogé sur la recapitalisation d’Areva, Bruno Le Maire s’en est violemment pris à l’ancienne direction du groupe, avant que Philippe Varin ne devienne président du conseil de surveillance du groupe en 2015. La gestion d’Areva était alors « un véritable scandale républicain. Ce n’est même pas de la mauvaise gestion, c’est de la dissimulation systématique et je trouve cela propre révoltant (…) je me permets de taper du poing sur la table car je n’accepterai pas que les deniers publics soient aussi mal gérés (…) ce qu’il s’est passé sur Areva et...
09/06/2017 21:28
Bruno Barillot, qui avait lutté contre les essais nucléaires, est décédé 29 mars 2017 Bruno Barillot, chercheur et ardent opposant aux essais nucléaires, est décédé samedi 25 mars à l’hôpital du Taaone, à Papeete, en Polynésie française, des suites d’une longue maladie. Il aurait eu 77 ans le 9 avril prochain. Bruno Barillot, originaire de Lyon, était un prêtre catholique. Dans les années 60 et jusque dans les années 90, la France procède à 210 essais nucléaires. Alors en fonction au sein du clergé, Bruno Barillot interpelle l’église à ce sujet mais il n’est pas entendu. Ses convictions ne sont alors plus en adéquation avec son sacerdoce, il décide de démissionner et de débuter des recherches sur les essais nucléaires français. Après plusieurs années au sein d’organisations anti-nucléaires, il arrive en Polynésie dans les années 90 en tant que journaliste à...
29/05/2017 22:53
  Les incidents à la centrale de Belleville sur Loire L'unité de production n°2 de la centrale de Belleville-sur-Loire a été reconnectée au réseau électrique dans la nuit du 1er au 2 avril. Elle avait été mise à l’arrêt le samedi 1er avril à 18h, suite au déclenchement de la turbine lors d’un essai périodique. Cette mise à l'arrêt a permis d'effectuer un diagnostic précis et de réaliser des essais pour s’assurer de la disponibilité des circuits. Le vendredi 31 mars 2017, l'unité de production n°1 de la centrale de Belleville-sur-Loire a été reconnectée au réseau électrique dans la soirée.  Elle avait été mise à l’arrêt dans la nuit du 30 au 31 mars conformément aux procédures d'exploitation, suite à la détection d’un dysfonctionnement sur un matériel lors d’un essai programmé. Le  14  mars  2017,  conformément  aux  mesures ...
07/05/2017 19:36
La Ligue algérienne pour la défense des droits de l'Homme (Laddh) compte saisir la cour pénale internationale de La Haye pour crimes contre l'humanité commis par l'état français à Reggane, au sud de l'Algérie. A la veille du 57e anniversaire de la commémoration des essais nucléaires commis par la France le 13 février 1960, le secrétaire national de la Laddh (Ligue Algérienne pour la Défense des Droits de l'Homme), Houari Kaddour, a annoncé dans un communiqué rendu public, hier, que son organisation «déposera plainte contre la France pour crimes commis contre l'humanité», pour toutes les conséquences des essais nucléaires et pour son mépris face à toutes les maladies endurées par les Algériens. L'explosion de Reggane, jugée comme la plus grande et la plus dangereuse des essais nucléaires, est l'équivalent de trois bombes d'Hiroshima. La Laddh tente d'alerter l'opinion publique...
18/04/2017 20:43
Stockage de déchets nucléaires à Bure : le projet remis en question par des scientifiques Franceinfo – France Télévisions - publié le13/04/2017 | 18:59   Sans uranium, il n'y aurait pas de centrale nucléaire. Ce métal radioactif que l'on trouve sous terre est utilisé pour produire notre électricité. Si 96% du combustible usé est réutilisé, il reste des déchets non recyclables et dangereux pour l'environnement. À Bure (Meuse), le projet d'enfouissement de déchets nucléaires Cigéo devrait commencer en 2035. Le principe : emprisonner les déchets dans du verre en fusion, les couler dans des cylindres en acier inoxydable et les entreposer dans des galeries à 500 mètres sous terre. Des risques d'explosion Pour certains scientifiques, les déchets entreposés à Bure pourraient produire une énorme quantité d'hydrogène, un gaz explosif. "On a cumulé des facteurs de risque...
18/04/2017 20:41
France Info revient sur les différents accidents qui se sont déroulés sur les différents sites mondiaux d'enfouissement de déchets radioactifs. Franceinfo - France Télévisions - publié le 14/04/2017 | 12:09   Les pionniers en matière d'enfouissement nucléaire sont les Allemands. Dans les années 1960, ils ont entreposé 126 000 fûts de déchets radioactifs sous terre sur ce site. La ville d'Arre en Basse-Saxe en paie les conséquences aujourd'hui. Une ancienne mine de sel désaffectée se fissure et l'eau s'infiltre sur toute l'installation. "Les habitants ont toujours cru que c'était une mine expérimentale pour faire des recherches, que les déchets pouvaient être retirés. Mais en fait, c'était une couverture pour un stockage définitif", explique Heinke Wiegel, de l'initiative citoyenne de Asse. Le site est condamné depuis 2010. Les autorités...
02/04/2017 20:17
Cuve de Flamanville, l'incroyable légèreté d'Areva et EDF La forge du Creusot est dans le collimateur de l'industrie nucléaire pour avoir fabriqué des pièces douteuses. Des documents prouvent qu'EDF et Areva étaient alertées dès 2005. Enquête Secrets d'Info de Sylvain Tronchet. Jamais l'industrie nucléaire française n'avait connu un tel scandale. Et cette affaire qui remet en cause toute la chaîne de contrôle d'une filière déjà ébranlée par la catastrophe de Fukushima. La forge du Creusot a fourni des pièces non conformes à la réglementation à plusieurs centrales. Parmi elles, la cuve de l'EPR de Flamanville qui attend toujours d'être validée par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN). Pourtant, deux documents obtenus par France Inter, et plusieurs témoignages démontrent qu'EDF et Areva avaient été alertées dès 2005 des dysfonctionnements de cette usine. Malgré cela, les deux industriels...
22/03/2017 23:01
Douze vétérans irradiés lors des essais nucléaires français dans le Sahara algérien et en Polynésie française dans les années 1960-90 ont obtenu mercredi auprès de la cour administrative d'appel de Nantes le droit d'être indemnisés par l'État, a-t-on appris de sources concordantes. Par AFP, avec GS Publié le 16/03/2017 à 08:24 Mis à jour le 16/03/2017 à 08:29   Dans neuf cas, les juges nantais ont confirmé les jugements rendus par le tribunal administratif de Rennes, contre lesquels le ministère de la Défense avait interjeté appel. Dans trois autres cas, les juges ont annulé les décisions de première instance et enjoint au ministère de présenter des "propositions d'indemnisations des préjudices subis" aux vétérans ou à leurs ayants droits, a indiqué la cour à l'AFP. L'avocate des vétérans, Cécile Labrunie, a salué "des décisions très importantes",...
15/03/2017 23:45
  La farce cachée du nucléaire Yasnost’Editions, Réseau "Sortir du nucléaire" 250 pages, format A4, mars 2017 Le Réseau "Sortir du nucléaire" révèle des documents internes à EDF qui dévoilent l’état réel des centrales nucléaires françaises et les mensonges de l’exploitant. Le Réseau "Sortir du nucléaire" édite un livre édifiant qui révèle les arcanes de l’industrie atomique, dévoile les mensonges d’EDF et l’état réel des centrales nucléaires françaises. Par des faits concrets et précis, s’appuyant sur des documents internes d’EDF qui n’ont encore jamais été dévoilés, l’auteur, qui écrit sous le pseudonyme de Nozomi Shihiro démontre ainsi que la transparence psalmodiée à l’envi par l’électricien national n’est en réalité que poudre aux yeux. Et il est bien placé pour le savoir ! Issu du cœur de la machine EDF, ayant une longue expérience du milieu, il nous livre ses...
12/03/2017 20:56
Exclusif - Révélations sur l’état réel des centrales nucléaires et les mensonges d’EDF - "La farce cachée du nucléaire"   La farce cachée du nucléaire Yasnost’Editions, Réseau "Sortir du nucléaire" 250 pages, format A4, mars 2017 Le Réseau "Sortir du nucléaire" révèle des documents internes à EDF qui dévoilent l’état réel des centrales nucléaires françaises et les mensonges de l’exploitant. Le Réseau "Sortir du nucléaire" édite un livre édifiant qui révèle les arcanes de l’industrie atomique, dévoile les mensonges d’EDF et l’état réel des centrales nucléaires françaises. Par des faits concrets et précis, s’appuyant sur des documents internes d’EDF qui n’ont encore jamais été dévoilés, l’auteur, qui écrit sous le pseudonyme de Nozomi Shihiro démontre ainsi que la transparence psalmodiée à l’envi par l’électricien national n’est en réalité que poudre aux yeux. Et il est bien...
03/03/2017 22:07
Une pollution au plutonium autour du site nucléaire d'Areva La Hague Les échantillons avaient été prélevés par les membres de l'ACRO. L'association révèle ce jeudi 2 mars 2017 une pollution au plutonium situées autour du site nucléaire de La Hague (Manche).    Le 02 mars 2017 à 17:53 - La Manche libre Après une pollution à l'américium, une substance radioactive, sur des terrains autour du site d'Areva La Hague (Manche), du plutonium a été détecté par l'Association pour le contrôle de la radioactivité dans l'Ouest (ACRO), qui vient de le révéler jeudi 2 mars 2017 Du plutonium a été détecté sur des terres au Nord-Ouest de l'usine Areva de la Hague (Manche), révèle ce jeudi 2 mars 2017 l'Association pour le contrôle de la radioactivité dans l'Ouest (ACRO). Une information confirmée par Areva qui précise que la présence de cette substance radioactive...
21/02/2017 21:46
Par Jean-Christophe Féraud — 14 février 2017 à 17:24   Un militant de Greenpeace milite pour la sortie du nucléaire devant le siège d'EDF, à Paris le 14 février. Photo Eric Piermont. AFP   L'électricien a vu ses résultats financiers se dégrader en 2016, et 2017 sera encore plus «difficile». Le patron d'EDF promet «le rebond» pour l'année suivante. Mais Greenpeace pointe l'asphyxie financière du chef de file du nucléaire français. La facture du nucléaire met les comptes d'EDF sous haute tension  Libération - Energie «La faillite d'EDF c'est par ici», «Sortez du nucléaire !» : parcours fléché et slogans antinucléaires de rigueur, une trentaine de militants de Greenpeace en gilet de chantier jaune fluo s'étaient invités ce mardi matin devant le siège parisien de l'électricien, rue de Wagram, bien décidés à se faire entendre pour la présentation des...
21/02/2017 20:48
Cellule de crise - De Paris à Fukushima, les secrets d'une catastrophe Retour sur la catastrophe nucléaire de Fukushima, survenue le 11 mars 2011 au Japon, dont les conséquences humaines, industrielles et environnementales se font encore sentir. Le programme : L'émission Cellule de crise invite le téléspectateur à revivre, comme s'il y était, les moments les plus haletants de notre histoire récente. Tout le dénouement de la catastrophe et les réactions à Paris... Dommage que le point sur la situation aujourd'hui soit si peu developpé. Pour ne pas ternir l'image du nucléaire ? Il reste 6 jours (jusqu'à dimanche 19 février) pour voir l'emission sur Pluzz2
18/02/2017 19:32
Pourquoi il est impératif de renforcer l’Autorité de Sûreté Nucléaire un article de Corinne Lepage du 14 01 2017   Il est plus que temps que les moyens juridiques et financiers de l’autorité de sûreté nucléaire soient renforcés, son indépendance réellement assurée et que tous les Français comprennent l’impérieuse nécessité qu’il y a à soutenir cette indépendance. On ne peut être que très inquiet des pressions croissantes auxquelles l’ASN risque d’être soumise. En effet, la quasi survie de la filière nucléaire française, EDF et Areva, dépend de la décision qui devra être prise sur les cuves de Flamanville. Ainsi, la décision que la Commission européenne vient de rendre présentée par la filière comme un grand succès n’est qu’une position d’attente. Elle autorise un prêt de 3,3 milliards à Areva par l’État en attendant que puissent aboutir les opérations de concentration d’EDF. Or,...
17/02/2017 18:50
Démantèlement des centrales nucléaires : à quel coût et sur quelle durée ? le 13 02 2017 - Vie publique .fr La mission d’information de l’Assemblée nationale sur la faisabilité technique et financière du démantèlement des installations nucléaires de base a rendu public son rapport le 1er février 2017. Le parc nucléaire français se compose des 58 réacteurs en activité, et de neuf réacteurs anciens, déjà en cours de démantèlement. Une sous-évaluation des charges et de la complexité du démantèlement Pour le démantèlement des centrales nucléaires, EDF prévoit des économies d’échelle du fait de la standardisation de son parc, à partir d’une extrapolation de démantèlement tirée de la centrale de Dampierre. La facture totale du démantèlement est estimée par EDF à 60 milliards d’euros, dont environ 26 milliards pour la “déconstruction” des centrales et 29 milliards pour la gestion à...
11/02/2017 21:44
2 606 travailleurs utilisant des matières nucléaires ont reçu une dose radioactive supérieure à 5 mSv en 2015 en France. Le bilan publié hier (6 septembre 2016) par l'IRSN précise que 14 138 ont été victimes d'une dose supérieure à 1 mSv.  2 travailleurs ont même été victimes d'une contamination radioactive supérieure à 20 mSv et un autre a dépassé les 500mSv. La dose collective externe radioactive délétère que les salarié-es ont subie est en augmentation par rapport à 2014. Areva et EDF sont en tête de ce sinistre podium. Lire l'article complet de Coordination-antinucleaire-sudest du 7 septembre 2016
11/02/2017 20:15
L’industrie nucléaire communique avec discrétion. Quand elle s’adresse au plus grand nombre, c’est au prix d’un travail de mise en forme soigné. Petit tour d’horizon des méthodes, des éléments de langage et des biais, qui permettent au lobby de l’atome de mieux nous vendre son électricité, ses centrales...et ses déchets.   lire l'article de Julien Baldassarra
10/02/2017 16:40
La mission d'information, relative à la faisabilité technique et financière du démantèlement des installations nucléaires, a procédé pour ses travaux à l'audition de plus de 70 personnes entre juin 2016 et janvier 2017 et s'est déplacée à plusieurs reprises aussi bien pour des visites de sites français qu'aux Etats-Unis, aux fins de comparaisons internationales Conformément à son intitulé, la mission s'est donnée pour objet d'évaluer les conditions du démantèlement des installations nucléaires arrivées au terme de leur autorisation d'exploitation, en privilégiant deux axes principaux : d'une part l'état d'avancement des savoir-faire techniques, d'autre part la disponibilité des ressources financières. La mission fait plusieurs observations : la faisabilité technique que beaucoup d'exploitants considèrent comme maîtrisée n'est pas entièrement assurée ; contrairement aux premières...
09/02/2017 21:42
Un "incident" symptômatique d’une sûreté très dégradée Communiqué du 9 février 2017 Ce jeudi 9 février, vers 10h, une explosion a eu lieu dans la salle des machines du réacteur n°1 de Flamanville, suivie d’un important dégagement de fumée. Cinq personnes auraient été intoxiquées par la fumée. Un dysfonctionnement sur un ventilateur serait en cause. Le Réseau "Sortir du nucléaire" est en attente d’autres informations. En l’état actuel de ce que laisse filtrer EDF, il est difficile d’évaluer la gravité de cet "incident". Cependant, ce problème ne saurait être minimisé au prétexte qu’il a eu lieu "dans la partie non nucléaire de l’installation". En effet, le simple fait qu’une telle explosion ait pu se produire en salle des machines témoigne d’un entretien insuffisant ou de l’état dégradé du ventilateur en cause. Cet événement est à mettre en perspective avec la multiplication de départs...
08/02/2017 21:53
Communiqué de presse - 8 février 2017. Alors qu’une audience vient de se tenir au tribunal de Bar-le-Duc en vue de l’expulsion des habitant.e.s du Bois Lejuc, le Réseau “Sortir du nucléaire" renouvelle son soutien aux personnes menacées d’expulsion qui, par tous les temps, habitent ce bois et le protègent de la destruction et de la reprise des travaux préparatoires à CIGÉO. Le rendu de l’ordonnance en vue de l’expulsion a été fixé au 22 février. Il serait inacceptable que l’Andra refuse d’attendre cette décision de justice. Il serait par ailleurs tout aussi inacceptable que l’agence ose procéder à l’expulsion des habitant.e.s du bois, alors que celui-ci lui a été cédé à l’issue d’une décision qui devrait être considérée comme illégale. Le 31 janvier, Mme la rapporteure publique du Tribunal administratif de Nancy a requis l’annulation de la délibération du Conseil...
28/01/2017 12:20
20 Minutes avec AFP Publié le 26.01.2017 à 19:09 Areva va « ramasser » des terres polluées à l’américium 241, un élément très radioactif, près de son usine de Beaumont-Hague (Manche), a indiqué ce jeudi son directeur adjoint René Charbonnier après l’étude d’une association révélant cette pollution. Le responsable s’exprimait lors d’une commission locale d’information (CLI) réunissant industriels, syndicats, Autorité de sûreté nucléaire (ASN), élus locaux et associations écologistes. Cette décision fait suite à une étude de l’Association pour le contrôle de la radioactivité dans l’Ouest (ACRO), un laboratoire indépendant des industriels, qui avait révélé en octobre des niveaux d’américium jugés depuis « anormalement élevés » par l’ASN. Il faut 432 ans pour que la radioactivité de l’américium 241 diminue de moitié. Communiqué de presse de l'ACRO Présence...
27/01/2017 12:24
20 minutes - Clémence Apetogbor Publié le 12.05.2016 à 16:22 Lors d’une intervention le 4 mai à l’usine de retraitement de déchets nucléaires Areva de Beaumont-Hague (Manche), une contamination radioactive de chaussures de cinq salariés a été détectée, a appris mercredi l’AFP auprès de la direction. « Les analyses réalisées confirment l’absence de contamination corporelle », a précisé dans un communiqué Areva, qui a proposé à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) de classer cet incident au niveau 1 de l’échelle Ines des incidents nucléaires qui compte huit niveaux, de 0 à 7. Le gendarme du nucléaire, n’a pas fait de commentaire, « l’instruction » étant « en cours ». >> A lire aussi : L'EPR de Flamanville, l'affaire qui embarrasse Areva La surface de la salle assainie D’après les premières investigations, ces salariés...
26/01/2017 19:03
  Communiqué de presse  - 24 janvier 2017 Fessenheim : négociation de marchands de tapis pour une fermeture qui n'a que trop tardé Ce mardi 24 janvier, le Conseil d’administration d’EDF, en se prononçant sur une indemnisation versée pour la fermeture de la centrale, a - enfin – consenti à la première étape préalable à son arrêt. Une demande d’abrogation d’autorisation de fonctionnement doit encore être prise par EDF à une date ultérieure. Cette décision, qui doit encore se concrétiser, vient bien tard… et au prix de marchandages inacceptables sur la sûreté.. Une fermeture urgente pour une centrale vieillissante La fermeture de Fessenheim ne saurait être réduite à une concession électorale : c’est oublier que cette centrale, vieille, dangereuse, située en zone sismique et inondable, aurait dû être...
14/01/2017 11:48
Observatoire du nucléaire Communiqué du samedi 14 janvier 2017 ARRÊT DE 3 RÉACTEURS NUCLÉAIRES DÉFECTUEUX : LE CONSEIL D'ÉTAT SE PRONONCE EN DÉBUT DE SEMAINE Saisi en référé (urgence) par l'Observatoire du nucléaire, le Conseil d'État a entendu, vendredi 13 janvier, EDF, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) et bien sûr  l'Observatoire du nucléaire. Ce dernier a demandé au Conseil d'Etat d'annuler le redémarage de 3 réacteurs nucléaires dotés de générateurs de vapeur défectueux : Tricastin3, Gravelines2 et Dampierre3. Sous la pression d'EDF, l'Autorité de sûreté a autorisé de façon irresponsable le redemarrage de ces réacteurs en demandant la mise en oeuvre de "mesures compensatoires" et de "dispositions complémentaires" supposées éviter les situations au cours desquelles les générateurs de vapeur seraient amenés à rompre et, de fait, à causer un accident nucléaire pouvant...
30/12/2016 21:33
Japon - Un antinucléaire élu gouverneur de la région de la plus grande centrale nucléaire du monde "... Aujourd’hui, 3 seulement des 54 réacteurs nucléaires japonais sont en service mais le gouvernement de l’ultranationaliste (et ultra pronucléaire) Shinzo Abe use de toutes les pressions pour essayer d’obtenir la redémarrage d’autres réacteurs, malgré l’opposition de la population. Mais ces réouvertures sont contrecarrées par des décisions de justice ou par le véto de certains gouverneurs régionaux. Voilà pourquoi l’élection de Ryuichi Yoneyama à la tête de la région de Niigata est un coup terrible porté aux projets fous des pronucléaires (et au cours en bourse de Tepco) : ce courageux nouveau gouverneur va refuser la remise en service des 7 réacteurs de Kashiwasaki. Bravo à lui et à ses électeurs. Sous peu, les trois réacteurs japonais en service devront s’arrêter pour maintenance...
14/12/2016 11:37
Village d'Ilaté - La radioactivité et le retour au village 15 décembre à 19 h - Espace Jean Dame, 17 rue léopolde Bellan 75002 PARIS Projection du documentaire de Toshikuni DOI - 119 min, 2012-16. En présence du cinéaste. Débat après la projection
06/12/2016 11:40
5 décembre 2016 / Émilie Massemin (Reporterre) Ce lundi 5 décembre, une dizaine de réacteurs nucléaires sont à l’arrêt et une partie d’entre eux ne devraient pas redémarrer de tout l’hiver. Cette situation n’a jamais été observée. Alors que le froid s’installe en France, les opérateurs se préparent à des coupures de courant.  En savoir plus
07/09/2016 20:15
France : 2 606 travailleurs du nucléaire victimes d'une radioactivité supérieure à 5 mSv en 2015 mercredi 7 septembre 2016, 05:15 - National 2 606 travailleurs utilisant des matières nucléaires ont reçu une dose radioactive supérieure à 5 mSv en 2015 en France. Le bilan publié hier (6 septembre 2016) par l'IRSN précise que 14 138 ont été victimes d'une dose supérieure à 1 mSv.  2 travailleurs ont même été victimes d'une contamination radioactive supérieure à 20 mSv et un autre a dépassé les 500mSv. La dose collective externe radioactive délétère que les salarié-es ont subie est en augmentation par rapport à 2014. Areva et EDF sont en tête de ce sinistre podium. Lire la su ite...
25/05/2016 21:04
Yannick Monget publie « Résilience », roman. 20 mai 2016, par Yonne Lautre. Auteur et prospectiviste, Yannick Monget s’est particulièrement investi ces dernières années sur la problématique du nucléaire. Fruit de ces recherches, il vient de publier aux Editions de La Martinière un nouveau roman, Résilience, qui est véritablement une « fiction scientifique engagée ». A travers deux histoires passionnantes qui finissent par se rejoindre, l’auteur dresse un état des lieux atomique sans concession de la planète Terre. Mu par une volonté intarissable, il milite pour une sortie du nucléaire en dénonçant les dangers réels que l’humanité a créés et qui menacent radicalement son avenir. Bien que ce thriller captivant fourmille d’informations sourcées, j’ai voulu en savoir plus en interrogeant son auteur sur les thèmes spécifiques à ce blog :...
26/04/2016 21:49
Le 26 avril dernier, jour de la commémoration des trente ans de Tchernobyl,  la ministre de l'Écologie, Ségolène Royal, a annoncé que le périmètre des plans particuliers d'intervention (PPI) autour des centrales nucléaires serait élargi de 10 à 20 kilomètres pour toutes les centrales nucléaires. Une circulaire du Ministre de l’Intérieur du 3 octobre 2016 vient confirmer  cette  évolution.  Les  nouvelles  mesures devraient notamment inclure une préparation à une évacuation  dans  un  rayon  de  5  km  et  une  prédistribution  d’iode stable dans un rayon de 20 km. La circulaire précise que  des  instructions  méthodologiques  complémentaires seront envoyées aux préfets début 2017 pour les guider dans la mise en œuvre ces modifications. Toutefois, la circulaire ne précise pas le calendrier...
16/04/2016 12:22
Article de l'IRSN On peut lire dans l'introduction: "Le comportement et la toxicité des éléments radioactifs peuvent être très différents. La connaissance des produits libérés en cas d’accident est, par conséquent, importante pour définir les actions de gestion de la population et des territoires contaminés."
29/03/2016 22:42
Des petits tableaux, un résumé simple pour comprendre que le nucléaire est dans une impasse.
29/03/2016 22:14
La justice japonaise ordonne l’arrêt de réacteurs nucléaires   Un tribunal japonais a ordonné mercredi 9 mars 2016 l’arrêt de deux réacteurs nucléaires à peine relancés pour des raisons de sûreté. Il a appuyé son jugement sur les leçons tirées de l’accident de Fukushima survenu il y a cinq ans   Sont visées par cette décision de justice les unités 3 et 4 de la centrale de Takahama, à l’ouest du pays, qui ont pourtant obtenu les feux verts techniques et politiques pour redémarrer..   « À la lumière de l’accident de Fukushima, il reste des interrogations sur les mesures de protection vis-à-vis d’un tsunami et concernant les plans d’évacuation », a souligné le juge, selon les propos rapportés par la chaîne publique NHK. « On ne peut pas dire que la compagnie ait fourni suffisamment d’explications sur le plan de la sûreté », a estimé le...
29/03/2016 22:13
Lettre de madame Ruiko Muto, habitante de Fukushima, à l'OMS.   Bonjour à toutes celles et tous ceux qui travaillent à l'OMS. Je m'appelle Ruiko Muto et je vis dans le département de Fukushima au Japon. Cinq ans après l'accident nucléaire, des vagues déferlent toujours sur notre département de Fukushima, mais ce sont celles des incitations au retour des habitants et à la reconstruction. Au niveau local aussi bien que national, on peut voir diverses mesures se mettre en place en vue des Jeux Olympiques de Tokyo de 2020. Ainsi s'estompe, jour après jour, l'accident nucléaire comme s'il avait maintenant pris fin. Cependant, la réalité est tout autre. Sur le site de la centrale, le problème de l'eau contaminée ne cesse de s'aggraver. Et chaque jour, 7 000 personnes y travaillent dans des conditions difficiles, en subissant une irradiation importante. L'Etat et les autorités de...
29/03/2016 22:11
Cinq ans après l’accident de Fukushima la catastrophe continue !     LE PROBLÈME DE L’EAU CONTAMINÉE : À la centrale de Fukushima Daiichi, le volume d’eau contaminée augmente chaque jour de 200 à 800 tonnes, car on arrose toujours les trois réacteurs accidentés pour refroidir le cœur fondu, et l’eau souterraine s’infiltre continuellement dans les bâtiments. Il y a maintenant plus de 790 000 tonnes d’eau radioactive stockées dans des cuves sur le site. De plus, l’eau contaminée dans les canaux d’écoulement déborde régulièrement dans la mer suite aux fortes pluies. TEPCO a décidé de déverser dans l’océan, après « traitement », une partie de l’eau souterraine pompée. Plus de 3 000 tonnes ont ainsi été rejetées en septembre 2015. TEPCO prétend que le niveau de tritium (un isotope impossible à traiter) se trouve au-dessous de la norme, mais on ne devrait pas laisser déverser des...
29/03/2016 22:07
Nettoyer Fukushima pour les JO de Tokyo   Tokyo va accueillir les JO en 2020. Mais voilà, il y a eu Fukushima en 2011. Gros problème, est-ce que le public international et les sportifs vont accepter de se déplacer dans un pays radioactif ? Que faire pour nettoyer efficacement quand tous les systèmes de décontamination possibles ne marchent pas ? [...] Il n’y a qu’une solution en fait : le déni officiel avec martellement massif que tout va bien. Le gouvernement japonais, main dans la main avec le village nucléaire et les médias adoubés, propose un retour à la normale obligatoire.   Le gouvernement a décidé de supprimer les aides au logement des familles évacuées. En 2018, hop, tout le monde doit rentrer à la maison. Est-ce que c’est moins radioactif qu'en 2011 ? Certes, ça l’est un peu moins grâce à la décroissance radioactive, à la karchérisation et au raclage des sols, mais...
29/03/2016 21:00
"Tchernobyl, Fukushima, plus jamais ça!", 12 jours de réflexion à Grenoble. France 3 Alpes. Du 24 mars jusqu'au 3 avril, conférences, théâtre et films plaideront pour l'arrêt du nucléaire dans le prolongement de l’Appel du 26 avril. <http://france3-regions.francetvinfo.fr/alpes/isere/grenoble/tchernobyl-fukushima-plus-jamais-ca-12-jours-de-reflexion-grenoble-959801.html>
Objets: 151 - 200 Sur 259
<< 2 | 3 | 4 | 5 | 6 >>

Fessenheim 26 avril 2015

AGENDA - INFOS

 

------------------------------------

------------------------------------

Pétition contre 2  EPR à Belleville-sur-Loire

"Pour des énergies véritablement propres": pétition mise en ligne le 17 décembre 2020 : ici

Proposée par le Collectif de Citoyens Voisins de Belleville sur Loire.
 
Suite à la réunion du PLUI de la Communauté de Communes du Sancerrois/Pays-Fort/Val-de-Loire nous demandons la révision de la politique énergétique, notamment autour la Centrale Nucléaire de Belleville.

Contrairement à ce qu'EDF tente de faire croire à nos élus l'énergie nucléaire n'est pas une énergie propre ni sans dangers.

Elle absorbe des finances colossales et génère des déchets ingérables.
Merci de signer et faire signer cette pétition et de la transmettre à vos élus.

------------------------------------

NON aux projets de nouvelles
installations nucléaires

Pétition, ici !!

https://www.sortirdunucleaire.org/local/cache-gd2/2a/4c9eb4d1a9b5a6923e326702f3f05d.png?1573653145

Réacteurs EPR, usines polluantes...
Refusons de nouveaux projets nucléaires sur nos territoires, interpellons nos élus locaux !

Pétition adressée aux Maires de France, élus municipaux et présidents d’intercommunalités

------------------------------------

Cyberaction

La cyberaction envoie un message à l'ASN à chacune de nos signatures !
En savoir plus et signer :
 
L'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) cherche actuellement à constituer un « panel citoyen » de riverains des centrales nucléaires pour « affiner sa stratégie post-accident ».
Notre panel citoyen est là pour rappeler à l’ASN que son rôle n’est pas de nous préparer à une future catastrophe mais de faire le nécessaire pour qu’elle n’arrive pas.
La seule stratégie acceptable est d’empêcher l’accident. 

Pas de prolongation des vieux réacteurs de plus de 40 ans !

Pas de mise en service de l’EPR de Flamanville et pas de nouveaux réacteurs.

------------------------------------

lagrandemarche.org

DU 24 JUILLET AU 25 AOÛT 2021

La Hague – Flamanville – Caen – Le Havre – Paluel – Rouen – Louviers – La Défense – L’Assemblée Nationale à Paris
https://external-cdt1-1.xx.fbcdn.net/safe_image.php?d=AQF_e4lGJX5cZLph&w=500&h=261&url=http%3A%2F%2Flagrandemarche.org%2Fwp-content%2Fuploads%2F2018%2F06%2Fimage-la-grande-marche.jpg&cfs=1&ext=jpg&_nc_cb=1&_nc_hash=AQF978EG7ovZZVbF

Saviez-vous que la Normandie est une des zones les plus nucléarisées au monde ?

Piscine d'entreposage à la Hague, projet de nouveaux EPR, projet CIGEO... Il faut se mobiliser !

------------------------------------

Pas de polluants radioactifs dans notre eau potable !

Pétition de la CRIIRAD (Commission de Recherches et d'Information Indépendante sur la Radioactivité)

adressée à Mme Buzyn - Ministre de la Santé

 
Pour plus d'information,

-------------------------------

L’ASN a créé un nouveau portail de signalement pour les lanceurs d’alerte

2017 - 2018

La centrale nucléaire de Belleville sur Loire a fêté ses 30 ans !

14 octobre 2017 : L’unité de production n°1 fête ses 30 ans d’exploitation
6 juillet 2018 : L’unité de production n°2 fête ses 30 ans d’exploitation
 

Bon anniversaire à nous riverains de la centrale  !! ???

30 ans de fonctionnement de la centrale de Belleville, ce sont :

- 30 ans de rejets gazeux radioactifs (Gaz rares, Tritium, Carbone 14, Iodes, autres produits de fission ou d'activation emetteurs bêta ou gamma) :

des milliards de milliards de becquerels...

 

- 30 ans de rejets liquides radioactifs (Tritium encore, iodes, autres radioéléments, Carbone) :

encore des milliards de milliards de becquerels !

 

- 30 ans de rejets de produits chimiques dans la Loire (Acide borique, Hydrazine, Morpholine, Phosphates, azote, détergents, Cuivre, Zinc) :

des dizaines de tonnes de produits chimiques !

 

- 30 ans de déchets de haute, moyenne et faible radioactivité : environ 28000 m3 !

entreposés en fûts, coques, casiers, big-bags, caissons et piscines !

 

L'ANCCLI (l’Association Nationale des Comités et Commissions Locales d’Information) s’est positionnée publiquement en faveur d’une extension des périmètres PPI de tous les CNPE à un rayon de 80 km.

Agissez avec l’ACRO pour que la France étende à 100 km la distribution d’iode stable

écrivez à votre préfet pour exiger de recevoir des comprimés d’iode pour vous et vos proches

 

  

Périmètres PPI de 2 km (en orange) 5 km (violet) et 20 km (vert) autour de la centrale de Belleville sur Loire

Ci-dessous : document officiel projet PPI 2018)

Ci-dessous : Périmètres de 20 et 80 km autour de la centrale de Belleville sur Loire (cliquer sur l'image pour agrandir)

  

 

Ci-dessous :  Ci-dessous : Périmètres du nouveau PPI Dampierre en Burly

Surveillance citoyenne des installations nucléaires

SCIN : un réseau d’informateurs afin de permettre une véritable circulation des informations relatives au fonctionnement des installations et afin de surveiller efficacement les exploitants délinquants.
 

-------------------------------

Suivez l'actualité des incidents dans les centrales nucléaires

Nucléaire : liste des incidents et accidents nucléaires

 

 

Contact

Sortir Du Nucléaire Berry-Giennois-Puisaye SDN Berry-Giennois-Puisaye
Siège social: 10, route de Cosne
18240 BOULLERET
Françoise : 06 64 33 91 29
Catherine : 06 62 84 13 88
sdn-berry.puisaye@orange.fr